Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La petite Annick

La petite Annick

Je m’en voulais d’avoir cédé au découragement, aux illusions éclaboussées par la nuit, rongées par l’ombre et les photographies avec un nom transpercé. Quoi de plus facile, quand on était Conchita Werther, que de se complaire dans cette vaine recherche...

Lire la suite

Checkpoint

Checkpoint

6 octobre. Toujours aucune nouvelle d’Aurore, d’Alice ni de Duchesse. Aurore… A force de marcher précipitamment, elle avait dû trébucher sur une racine moussue, sombrer dans un ravin tapissé de ronces, l’échine, les coudes et les adducteurs en compote....

Lire la suite

Cellule de crise

Cellule de crise

Dimanche. Réveil difficile des dimanches, qui suivent les samedis, qui suivent les mercredis, qui suivent les lundis, qui suivent les jeudis, qui suivent les dimanches. Les jours se suivent, se ressemblent, s’assemblent, tremblent de minutes additionnées,...

Lire la suite

La caravane passe...

La caravane passe...

J’étais, contrairement à mes habitudes, sortie ce jour-là par l’entrée principale du Père-Lachaise. Entrer par les sorties, sortir par les entrées, danser le tango sur les tapis de prière, porter un dé à coudre à l’annulaire comme un talisman… les spécialistes...

Lire la suite

Echo responsable

Echo responsable

Et des antres secrets dispersés dans les bois, Il me sembla soudain qu'il sortait une voix, Qui dans mon âme obscure et vaguement sonore Eveillait un écho comme au fond d'une amphore. - Conchita, pourquoi n'êtes vous pas restée dans les douves ? Ce bal...

Lire la suite

Le nain Hubert

Le nain Hubert

Les prédestinations (...) ont des impasses, des cœcums, des tournants obscurs, des carrefours inquiétants offrant plusieurs voies. Jean Valjean faisait halte en ce moment au plus périlleux de ces carrefours. Il était parvenu au suprême croisement du bien...

Lire la suite

Temps et contretemps

Temps et contretemps

22 heures 22. Le temps se retrouvait dans un miroir, à deux doigts de ne plus savoir que faire dans ce giratoire. Gauche, droite, en avant, en arrière ? Ah, monsieur le Temps était muet ? Facile de faire semblant de ne pas trouver son chemin, de se goberger...

Lire la suite

Le choix des mots

Le choix des mots

Je commençais à se sentir très basse de rester assise à côté de ma peur, sur le talus, et de n’avoir rien à taire : une fois ou deux, j’avais jeté un coup d’œil sur le litre que lisait ma sœur ; mais il ne contenait ni fromages ni dialogues : « Et, pensai-je,...

Lire la suite

Le fil du rasoir

Le fil du rasoir

Quand il fait nuit noire, il ne sert à rien de repasser en boucle la nuit noire. Le rideau s’est refermé sur toi, un frisson, presque ingénu. Dérouler la pelote des mots, l’espace, l’horizon, qui ressemblent tant au temps. Même si j’ai tort d’avoir commencé,...

Lire la suite

La sagacité accidentelle

La sagacité accidentelle

«Il est certains mots étrangers qui s'imposent à notre mémoire par leur seule vêture sonore, mais dont la signification continue de nous rester opaque, soit que nous ne parvenions pas à la fixer en nous, soit que nous n'entreprenions rien pour la rechercher....

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>